MUEZZIN


MUEZZIN
MUEZZIN

MUEZZIN

Dans les pays islamiques le muezzin (en arabe mu’adhdhin ) est «celui qui récite l’adh n », c’est-à-dire l’appel à la célébration cultuelle du vendredi et aux cinq prières rituelles quotidiennes ( ルal t ). Ce personnage, jusqu’à une période très récente, était inséparable de la vie musulmane qu’il rythmait de sa voix, infailliblement cinq fois par jour; il est actuellement très souvent remplacé par un enregistrement que diffusent des haut-parleurs. L’adh n comporte le message suivant: «Allah est grand. J’atteste qu’il n’y a pas de dieu autre qu’Allah. J’atteste que Mu ムammad est son prophète. Venez à la prière. Venez au salut. Allah est grand. Il n’y a pas d’autre dieu qu’Allah...»

Le muezzin proclame son appel du haut du minaret dans les grandes mosquées; dans les plus petites, il se place à côté de l’édifice. L’usage voulait qu’il fût aveugle, de manière qu’il ne pût voir les cours des maisons où se trouvent les femmes.

Son office ne suppose aucune consécration spéciale; ainsi dans les champs, parmi un groupe de travailleurs, n’importe lequel d’entre eux peut remplir cette fonction. Le muezzin ne se rencontre cependant pas dans tout l’Islam. En Indonésie, par exemple, les ルal ts sont annoncés par des gongs, pratique qui est vraisemblablement d’origine bouddhique.

muezzin [ mɥɛdzin ] n. m.
• 1823; maizin 1568; mot turc, de l'ar. mo'adhdhin « qui appelle à la prière »
Fonctionnaire religieux musulman attaché à une mosquée et dont la fonction consiste à appeler du minaret les fidèles à la prière.

muezzin nom masculin (turc müezzin, de l'arabe mu‘adhdhin) Fonctionnaire religieux musulman chargé d'appeler, du haut des minarets des mosquées, aux cinq prières quotidiennes.

muezzin
n. m. Homme attaché à une mosquée pour appeller les fidèles à la prière du haut du minaret. Le muezzin est parfois un fonctionnaire.

⇒MUEZZIN, subst. masc.
Fonctionnaire musulman attaché à une mosquée, ayant pour principale fonction l'appel des fidèles à la prière, cinq fois par jour, depuis le haut du minaret. C'était l'heure de midi, l'heure où le muezzin épie le soleil sur la plus haute galerie du minaret, et chante l'heure et la prière à toutes les heures. Voix vivante, animée, qui sait ce qu'elle dit et ce qu'elle chante, bien supérieure, à mon avis, à la voix machinale et sans conscience de la cloche de nos cathédrales (LAMART., Destinées poés., 1834, p. 391). Dehors, au-dessus des murs verticaux aussi dépouillés que le sol, on la voit monter [la coupole sphérique], toute pure, accompagnée du vol des minarets d'où, par la voix des muezzins, tombent les paroles d'en haut à l'heure de la prière. Le mysticisme des nomades avait trouvé son abri (FAURE, Hist. art, 1912, p. 258). Il avait entendu de grands cris, des sanglots passionnés, où il ne distinguait que le « laila illallah » des muezzins (PSICHARI, Voy. centur., 1914, p. 39).
Prononc. et Orth. :[], [(d)]. Pt ROB. : []; Lar. Lang. fr. :[], []. Ac. 1878 : muezin; 1935 : muezzin; LITTRÉ : muezzin; ROB. : muezzin ,,on trouve parfois l'orthographe Muézin``; Lar. Lang. fr. : muezzin. LECONTE DE LISLE, Poèmes trag., 1886, p. 2 : mouazzin. Plur. des -zins (supra PSICHARI, FAURE), mais -zin (LECONTE DE LISLE, Poèmes trag., 1886, p. 2). Prop. CATACH-GOLF. Orth. Lexicogr. 1971, p. 280 : un muézin, plur. des muézins. Étymol. et Hist. 1568 maizin (N. DE NICOLAY, Navigations et peregrinations orientales, p. 123 cité par K. KÖNIG ds Z. rom. Philol. t. 60, p. 380); 1605 muessin (LE LOYER, Spectres, VIII, 3 ds HUG.); 1654 muezim (DU LOIR, Voyages, p. 123 et 193 cité par K. KÖNIG ds Z. rom. Philol. t. 58, p. 401); 1654 muezin (op. cit., p. 49 ds Fr. mod. t. 9, p. 139); 1788 muezzinn (J. de Paris, 1er avr., p. 407 ds Fonds BARBIER); 1805 muezzin (POUQUEVILLE, Voyage en Morée, à Constantinople, en Albanie..., t. 2, p. 67). Empr. au turc meyzin, müezzin « id. », et celui-ci à l'ar. mu' « id. », part. actif de « appeler à la prière »; IIe forme de « écouter » (v. FEW t. 19, pp. 129-130; LOK. n° 1485). Fréq. abs. littér. : 53. Bbg. BOULAN 1934, p. 188.

muezzin [mɥɛdzin] n. m.
ÉTYM. 1823; muessin, 1605; maizin, 1568; turc muezzin, arabe mŭÂǎddĭn celui qui appelle à la prière.
tableau Mots français d'origine arabe.
Fonctionnaire religieux musulman attaché à une mosquée et dont la fonction consiste à appeler du minaret les fidèles à la prière (→ Appel, cit. 6; chanter, cit. 4). || Le muezzin monte au minaret à l'heure des cinq prières canoniques.REM. On trouve parfois l'orthographe muézin (→ 2. Canon, cit. 5, Loti).
1 Et de là-haut, du ciel de feu blanc, tombe le chant du muezzin, l'appel oriental, l'appel séculaire; la voix merveilleuse, choisie entre toutes les voix, domine les bruits terrestres, couvre les commandements militaires et la vague rumeur de tant de milliers d'hommes; elle est fraîche, facile et infinie, un peu étrange aussi, avec son timbre mélancolique de hautbois. Ses fugues rapides et désolées s'envolent et s'abaissent, légères au-dessus des têtes humaines, jetant une mystique impression d'Islam, même aux étrangers incroyants assemblés là pour un spectacle (…)
Loti, Figures et Choses…, « Passage de Sultan ».
2 (…) soudain, comme le soleil paraissait, un chant partit d'un minaret, du premier vers le soleil qui se lève, un chant pathétique et bizarre, et nous en eussions bien pleuré. La voix vibrait sur une note aiguë. Un nouveau chant jaillit, puis un autre; et une à une les mosquées se réveillaient mélodieuses sitôt que d'un rayon les avait touchées le soleil. Bientôt toutes chantèrent. C'était un appel inouï que finissait un éclat de rire sitôt qu'un autre appel commençait. Les muezzins dans l'aurore se répondaient comme des alouettes. Ils jetaient des questions auxquelles succédaient d'autres questions, et le plus grand, sur le plus haut minaret, ne disait rien, perdu dans un nuage.
Gide, le Voyage d'Urien, Romans, Pl., p. 22.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Müezzin — Theatrical Poster Directed by Sebastian Brameshuber Produced by Sebastian Brameshuber …   Wikipedia

  • muezzin — mu*ez zin (m[ u]*[e^]z z[i^]n), n. [Ar.] A Mohammedan crier of the hour of prayer; the Moslem official of a mosque who summons the faithful to prayer from a minaret five times a day. [Written also {mouezzin}, {mueddin}, {muazzin}, {mu adhdhin},… …   The Collaborative International Dictionary of English

  • muezzin — (n.) official who calls Muslims to prayer from the minaret of a mosque, 1580s, from Arabic muadhdhin, properly active participle of adhdhana, frequentative of adhanna he proclaimed, from uthn ear. Cf. Hebrew he ezin he gave ear, heard, from ozen… …   Etymology dictionary

  • muezzin — ► NOUN ▪ a man who calls Muslims to prayer from the minaret of a mosque. ORIGIN from Arabic, proclaim …   English terms dictionary

  • muezzin — [myo͞o ez′in] n. [Ar mu adhdhin, prp. of adhdhana, freq. of adhana, to proclaim < udhn, an ear] in Muslim countries, a crier, as in a minaret, who calls the people to prayer five times a day …   English World dictionary

  • Muezzin — Jean Léon Gérôme. A Muezzin Calling from the Top of a Minaret the Faithful to Prayer (1879) …   Wikipedia

  • Muezzin — Un muezzin appelant du haut du minaret les fidèles à la prière (tableau de Jean Léon Gérôme, 1879) Le muezzin (du turc müezzin, lui même issu de l arabe مؤذّن muaḏḏin, signifiant celui qui fait l appel) est le membre de la mosquée …   Wikipédia en Français

  • Muezzin — Bild eines Muezzins (Jean Léon Gérôme 1879) Der Muezzin (arabisch ‏مؤذّن‎ mu adhdhin, DMG muʾaḏḏin) ist ein Ausruf …   Deutsch Wikipedia

  • muezzin — /myooh ez in, mooh /, n. the crier who, from a minaret or other high part of a mosque, at stated hours five times daily, intones aloud the call summoning Muslims to prayer. [1575 85; < Turk müezzin < Ar mu adhdhin] * * * ▪ Islamic religious… …   Universalium

  • muezzin — UK [muˈezɪn] / US / US [ˈmuəzɪn] noun [countable] Word forms muezzin : singular muezzin plural muezzins the official of a mosque who calls from a tower to let Muslims know it is time to pray …   English dictionary